Émeutes après la mort de Nahel : le suspect d'un casse trahi par son ADN à Bordeaux

Actu Bordeaux | 19/10/2023

La nuit du 29 au 30 juin, de nombreux commerces avaient été saccagés et pillés dans la métropole de Bordeaux suite à la mort de Nahel. Un suspect a été interpellé jeudi 19 octobre.

Émeutes après la mort de Nahel : le suspect d'un casse trahi par son ADN à Bordeaux

Mieux vaut tard que jamais. Ce jeudi 19 octobre 2023, des policiers de la sûreté départementale de la Gironde ont interpellé un individu suspecté d’avoir participé au saccage et au pillage d’un commerce à Bordeaux, la nuit du 29 au 30 juin dernier.

Lors de cette nuit-là, de nombreuses émeutes avaient éclaté dans toute la France suite à la mort de Nahel, tué lors d’un contrôle de police après un refus d’obtempérer.

Plus de 50 000 euros de préjudice
Dans la métropole bordelaise, plusieurs commerces avaient été ciblés par des casseurs, notamment dans le quartier Ginko à Bordeaux, où la boutique L’Opticien Concept avait été dévalisée. Des centaines de paires de lunettes avaient été dérobées pour un préjudice estimé à plus de 50 000 euros.

Loïc, le patron de la lunetterie, avait été interrogé par actu Bordeaux le lendemain du casse. Le commerçant était dépité : « Chez nous ils sont venus deux soirs d’affilée. Ils m’ont tapé toutes mes solaires. »

Un homme de 20 ans placé en garde à vue
Le même jour, une cliente accompagnée de sa fille montrait à actu Bordeaux une vidéo enregistrée par un de ses voisins sur laquelle on pouvait voir une bonne vingtaine d’individus vêtus de noirs, la plupart masqués, s’en prendre au magasin de lunettes.

Près de quatre mois plus tard donc, comme le dévoile Sud Ouest, un suspect a été trahi par une trace ADN laissée sur les lieux. L’homme de 20 ans a été placé en garde à vue, ce jeudi 19 octobre, et doit être déféré au parquet en vue d’une comparution devant le tribunal.

Auteur(s) : @ Actu Bordeaux